Lufy Makes You Up : « YouTube est une passion à plein temps. »

INTERVIEW – Lufy Makes You Up… Sous ce pseudonyme se cache une jeune youtubeuse beauté belge de 23 ans. Lufy est actuellement à la tête d’une communauté assidue de «lufies» qui la suivent sur YouTube, Facebook, Twitter ou Instagram. Avec près de 152.000 abonnés YouTube, Lufy Makes You Up est l’une des « stars » de la sphère belge. Toujours simple et naturelle, elle a répondu aux questions de Culture et Vous. Entretien.


P1080413
Culture et Vous : En quelques mots, comment décririez-vous votre chaîne?

Lufy Makes You Up : Je dirais que ma chaîne et moi on est: spontanées, un peu barges, et surtout pleines de rire!

C.V : Comment vous est venue l’idée de commencer les vidéos?

LMYU : L’idée n’est pas venue de moi mais d’un petit groupe de jeunes filles désirant des explications sur un maquillage que je portais en photo. Tout a donc commencé sur un groupe Facebook dit « privé », car je ne souhaitais pas répandre mon image sur le net!

C.V : Est-ce que votre projet YouTube vous a ouvert des portes?

LMYU : Mes vidéos et mon blog m’ont permis de rencontrer des personnes dans le milieu de la beauté, de découvrir des horizons que je ne connaissais pas comme les lancements de produits, les défilés, ou encore les avant-premières.

C.V : Que pensez-vous des très jeunes filles qui lancent leur chaîne de beauté?

LMYU : Le monde évolue, l’époque de mon enfance était très différente de celle dans laquelle les jeunes vivent aujourd’hui. Réaliser des vidéos pour s’amuser ce n’est pas le plus grave, certes c’est un thème qui ne devrait pas être abordé si jeune, mais le plus important est de rappeler aux parents que l’image d’un enfant sur le net est dangereuse et qu’une surveillance est nécessaire.

C.V : Que penser des marques qui créent des produits beauté pour les très jeunes filles ?

LMYU : Chaque marque essaie d’étendre ses produits au plus grand nombre. Je reste cependant sceptique quant au lancement d’une gamme « enfant ». Pour caricaturer, le maquillage c’est pour les grands. Les marques se soucient peu de l’éducation des enfants, cela n’est que du marketing derrière la façade d’une gamme girly et pailletée, rien d’autre.IMG_0282bissffff

C.V : Vous recevez des messages de marques qui vous demandent de tester leurs produits, n’avez-vous pas peur de devenir le « mannequin » de certains produits?

LMYU : Devenir la « porte-parole » d’une marque que j’apprécie pour ses valeurs et ses produits ne me dérangerait pas. Cependant devenir le « pantin » de certaines enseignes n’est pas dans mes projets et je pense avoir les yeux assez ouverts pour ne pas me laisser prendre dans ce genre de jeu dangereux!

C.V : Certaines youtubeuses n’hésitent pas à parler de produits coûteux, mais vous vous battez pour citer également des produits à bas prix…

LMYU : Comme je le dis tout le temps, certains produits au prix « abordable » dépassent largement des produits haut de gamme dont le prix, je trouve, n’est justifié que par le nom de l’entreprise. Cependant, il ne faut pas généraliser, il existe des produits où le prix est totalement justifié. Il faut juste ne pas se faire avoir et tester les produits pour ce qu’ils sont réellement et non pour leur prix ou leur marque.

C.V : On sait que des youtubeuses choisissent de faire de YouTube leur métier. Etes-vous tentée par cette perspective?

LMYU : Etre youtubeuse à temps plein, je le suis déjà. C’est une passion qui requière une présence presque H24 derrière notre écran ou notre smartphone. Par contre, devenir youtubeuse à temps plein, et ce officiellement, n’est pas dans mes projets pour le moment. Je ressens le besoin de me diversifier!

C.V : N’est-ce pas trop dur de concilier vos études, vos vidéos et votre vie « normale »?

LMYU : Concilier mes « trois vies » comme me l’a dit un proche récemment, demande une énergie de fou furieux et surtout une organisation parfaite. C’est épuisant, et parfois on ne voit pas le bout de ce que l’on a à faire. Mais au final, je préfère une vie à mille à l’heure, qu’une vie ennuyante!

10356577_10203346845006829_923496116_nC.V : Des conseils à donner aux jeunes?

LMYU : Je dirais aux jeunes filles de ne pas courir après la vie, de se donner le temps surtout. Si on est jeune et qu’on se cherche, le monde virtuel peut nous faire devenir quelqu’un que l’on n’est pas. On vit dans un monde de paraître et on vit tristement à travers des images un peu trop parfaites (et un peu beaucoup fausses) renvoyées par les réseaux sociaux et leurs adeptes. Mais il ne faut pas s’y méprendre, car la vie, ce n’est pas une photo Pinterest!

Propos recueillis par Louise-Camille Bouttier (crédits : Lufyy ©)

Si vous souhaitez connaître l’actualité de Lufy, vous pouvez la retrouver :

sur YouTube,

sur son site,

sur Twitter,

sur Facebook ou

sur Instagram.

Lire aussi : Rebirth LG : « La photographie est une thérapie. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s